Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Texte Libre


Recherche

Archives

22 avril 2007 7 22 /04 /avril /2007 09:39

« Je ne vous abandonnerai pas »

 
     "J’ai une bonne nouvelle pour vous. A partir de ce soir, la politique française a changé et elle ne sera plus jamais comme avant. Malgré des manoeuvres innombrables, malgré l’alliance objective du Parti socialiste et de l’UMP, malgré des sondages manipulés – je veux rappeler que certains instituts n’hésitaient pas à annoncer ces dernières heures encore que l’extrême droite allait être devant nous, malgré ces forces considérables, plus de 7 millions de Français se sont réunis pour porter une magnifique idée du changement.

     C’est à ces millions de Français que je pense : ils ont fait une magnifique campagne électorale. Ils ont formé une force nouvelle, La seule force nouvelle de la politique française. Ils ont ouvert un chemin d’espoir pour la France et ce chemin d’espoir ne s’arrêtera pas. Il y a enfin un centre en France. Un centre large, un centre fort, un centre indépendant capable de parler et d’agir au-delà des frontières d’autrefois. Ceux-là, ces millions de Français, ont compris que la vieille guerre des deux camps ne répondait plus au mal de la France. Je vous le dis le mal de la France est plus grave qu’on ne le croit dans les deux partis qui sont encore ce soir arrivés en tête.

   

     Nous ne sortirons pas la France de la situation qui fait souffrir tant de femmes et d’hommes qui ont besoin qu’on s’occupe d’eux et pas des guerres de partis. Nous n’en sortirons pas sans un changement profond. Ceux-là, ces millions de citoyens ont voulu qu’on ne raconte pas d’histoire au pays, que l’on ne fasse pas de fausses promesses, qu’on les regarde comme des citoyens c'est-à-dire comme des responsables. Cette espérance que nous avons fait naître, j’en ai la charge, je ne l’abandonnerai pas, ni une minute, ni une seconde pendant les jours, les semaines et les mois qui viennent. J’aime cette espérance. Je mettrai toutes mes forces à rénover la politique française. Je l’ai rénovée hier, je la rénoverai demain. Je n’abandonnerai aucune de ces convictions. Je ne reviendrai pas en arrière.


     Je récuse et je récuserai toujours l’idée qu’il n’y ait en France que deux idées de l’avenir. L’avenir de la France exige au contraire qu’on fasse vivre ensemble les valeurs des uns et des autres. L’avenir de la France exige une démocratie profondément nouvelle, honnête avec des rêves et des principes si souvent bafoués depuis longtemps. Toutes les décisions que je serai amené à prendre dans les jours qui viennent, toute les positions que nous adopterons, seront inspirées par cette seule conviction : la nouvelle politique est en train de naître, cette espérance est grande et juste, et personne, vraiment personne ne   l’arrêtera.

     Je vous remercie."

Partager cet article

Repost 0
Published by Fabien BUFFETEAU - dans Archives
commenter cet article

commentaires

Vincent de ROCHER 01/05/2007 17:50

Comme toi, aucun des deux candidats ne me motive pour lui confier les rênes de notre beau pays européen. Ah si François BAYROU n\\\'avait pas été "freiné" par de "faux amis politiques" au sein même de l\\\'UDF !!! Ceux là même qui, localement,  se prépare à empêcher que l\\\'engouement suscité par FB ne se développe en leurs "royaumes" ou "coalitions locales"..."Il y a enfin un centre en France. Un centre large, un centre fort, un centre indépendant capable de parler et d’agir au-delà des frontières d’autrefois. Ceux-là, ces millions de Français, ont compris que la vieille guerre des deux camps ne répondait plus au mal de la France. Je vous le dis le mal de la France est plus grave qu’on ne le croit dans les deux partis qui sont encore ce soir arrivés en tête."Fabien, il est nécessaire de voter tant que le vote blanc ne sera pas reconnu. Le débat de demain doit nous permettre d\\\'y voir plus clair en notre âme et conscience.Ce futur "parti démocrate", c\\\'est à chacun(e) de nous de le traduire en action tant nationale, européenne...que locale ; allons nous oser bousculer un ordre établi en Poitou Charentes pour privilégier les acteurs (actrices) sur les attentes des citoyens et non les guerres des "partis" ?

Fabien 01/05/2007 16:17

Mais il est pas possible celui-là....Pour le moment, ce sera un vote blanc pour moi, mais je t'assure que ça me travail... J'oublie pas qu'il n'y a pas que Sarko à l'UMP, et je n'oublie pas non-plus qui est Ségo et qu'il y a Mélenchon et Emmanuelli au PS...Ca facilite pas le choix d'un centriste (ou central ?) pur et dur comme moi ! J'attends beaucoup du débat de demain, et plus encore du futur parti démocrate.

Sébastien L 01/05/2007 11:43

Et pour ta part es tu sensible à ses dernieres déclarations fustigeant les méthodes de Sarkozy, ou considère tu le raliement des parlementaires UDF à Sarko comme un choix raisonable face au choix posé entre Ségolène Royal et Sarkozy?
Peut être preferes tu rester muet quand à tes positions
(Je sais pas pourquoi, ton blog m'inspire)

Articles Récents