Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Texte Libre


Recherche

Archives

1 juin 2008 7 01 /06 /juin /2008 01:04
Les complaisances soupçonnées entre média et politiques irritent régulièrement tantôt le meilleur client du café du commerce, tantôt le béarnais ex et futur candidat à la présidentielle de 2012.

J'avoue que je suis également déçu quand un journaliste ou patron de presse ne se modère pas de le soutien qu'il peut, à titre personnel, apporter à un candidat, à un mouvement d'idées ou un syndicat.

Vous avez là tous en tête les considérations d'un journaliste vedette d'Europe 1, les présentateurs du JT de TF1 ou bien le "A gauche" de libération pour les dernière présidentielle.

Mais plus près de nous, on a pu constater que des journalistes de la PQR pouvait déjeuner souvent avec de très proches de candidats aux municipales. Cela devenait même gênant pour eux... Un journaliste s'est même  essayé à tenir un blog au nom sans équivoque, en prenant un pseudonyme. Mais pour qui sait un peu regarder un code source, l'anonymat ne tenait pas longtemps !

Mais passons. Ce qui m'a mis un peu en rogne dernièrement, c'est le simplisme avec lequel les journalistes de France 3 ont traité leur sujet concernant l'Universuté de Poitiers et le plan Campus. Poitiers n'est pas retenu, mais ce n'était pas une surprise.
Les journalistes de France 3 font leur sujet et y intègre une interview de Jean-Pierre GESSON, Président de l'UNiversité, et une autre d'un étudiant : Guillaume CHICHE, de l'UNEF.

Comment un journaliste fait-il pour se retrouver à dénicher un représentant d'une organisation minoritaire sur l'université et l'académie? Les habitudes ont la vie dure. C'est la même logique qui les poussait à interviwer Ramulot (lui c'est encore mieux, il était étudiant à Paris quand il parlait pour les étudiants de Poitiers). Je remarque au demeurant que les malgrès les beaux discours, les méthodes ne changent pas à l'UNEF, on continue de jouer sur l'image du "syndicat centenaire", en oubliant qu'ici ils ne sont pas grand chose. J'essaye en vain de suivre leur actualité. Les élections sont passées, leur blog (créé à la va vite juste avant l'élection) ne bouge plus.

C'est quand même moche que des journalistes baclent leur travail comme ça en ne s'assurant pas de leurs sources...

Partager cet article

Repost 0
Published by Fabien BUFFETEAU - dans Res Publica
commenter cet article

commentaires

UnefoFagiste 09/06/2008 16:03

J'aimerai pas être à ta place quand tu diras les yeux dans les yeux au président de la FAGE qu'il est centriste... Hi hi !

amandin 08/06/2008 12:00

Tu peux charger Quentin on s'en tape un peu il est a paris! A poitiers c'est pas Quentin! Et c'est normal qu'il y ai un évantail plus large à l'afep car c'est une asso mais la Fage qui est derrière c'est le centre!! Et puis au vu de que que va voter l'afep (mais aussi le CAU) au prochain CA je ne ferais pas le fiere (suppression des rattrapages....)

Fabien 07/06/2008 15:50

On ne tire plus sur Quentin Guillemain s'il vous plait... De toute façon, c'est moi qui ai la bombe atomique concernant l'UNEF ! J'ai soigneusement conservé les messages d'insultes et de menaces  qu'ils m'avaient laissés sur mon répondeur (25 minutes de pur bonheur).Peut-être qu'un jour je les mettrais en ligne...

Vengeur masqué 07/06/2008 12:01

ça fait plaisir de voir qu'il y a un après Ramulot! En même temps, rester sur cette (fausse) note, c'eut été moche!Bon, on reste dans la même nuance, mais quand même...

Fabien 05/06/2008 17:08

Tient ! C'est la première fois que je vois quelqu'un comparer l'AFEP à la CGT... C'ets drôle ça ! Effectivement, j'ai un attachement particulier à l'AFEPO que nous avons créée il y a maintenant quelques années de ça. J'aime cette association qui laisse sa place au pluralisme. Le secret des victoires de l'AFEP aux multiples échéances depuis 5 ans et de son efficacité sur les dossier tient principalement à ce pluralisme. Vous trouverez au sein de l'AFEP des gens qui appartiennent à un spectre politique large. Je crois qu'on va de l'anarchiste à l'UMP! Mais les gens se respectent, ils ont conscience de ne pas représenter tous les étudiants à eux tout seul. C'est un peu celà que je reproche à l'UNEF : croire qu'en acceptant un seul courant de pensé de gauche, on peut représenter tous les étudiants !Le milieu universitaire ne se résume pas à de la politique politicarde. Nombre des élus AFEP n'ont pas de parti pris politique, et ça ne les empêche pas de travailler pour le bien être et les intérêts materiels et moraux des étudiants. Maintenant, je me réjouis de savoir que l'UNEF va bouger et exister pour de vrai. Un blog comme celui des "étudiants à gauche" qui n'a pas bougé durant deux ans est ridicule. L'UNEF a sans doute  des choses à apporter au débat. Vous bénéficier en plus d'une image nationiale sur laquelle vous surfez (pour preuve ce reportage sur France 3!)

Articles Récents