Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Texte Libre


Recherche

Archives

23 mars 2008 7 23 /03 /mars /2008 09:58
Je suis né à la maternité de la Clinique Sainte-Anne de Châtellerault il y a maintenant un peu plus de 27 ans. J'habitais une toute petite maison, rue d'Antran. Je réalise comme j'étais petit, et pourtant les souvenirs son nombreux dans le quartier de Châteauneuf.

Je me souviens du marché... Un marché très vivant et, je crois me souvenir, joyeux. Ma tante travaillait à la poissonnerie et nous ne manquions jamais d'aller la saluer. La grand rue de Châteauneuf comptait de nombreux magasins : le photographe, le boucher, la fleuriste... Tout ce dont nous avions besoin pour vivre. Puis la Caisse d'épargne avec un écureuil qui m'amusait beaucoup. Mes parent m'y avait ouvert un "livret A", sur lequel 50 francs était versé par l'écureuil lui même.

Mon école s'appelait Ferdinand Buisson, du nom du créateur de la Ligue des Droits de l'Homme, proche de Jules Ferry (qui je pense a beaucoup plus d'écoles à son nom). Pour la petite histoire, c'est à lui que nous devons la création d'un substentif cher à mon coeur : "laïcité".
Devant cette école, une grande place ou de nombreux retraîtés, principalement d'anciens ouvriers, jouaient à la pétanque. Je me souviens particulièrement de cette dame qui avait une chaussure à semelle compensée, à cause d'une jambe qu'elle avait plus courte que l'autre. C'était la seule femme au miilieu de tous ces hommes, et elle avait l'air de bien mener la danse !

C'est marrant l'enfance. On a l'impression que tout ce qui existe tient dans un quartier. On ne s'attache que plus à ces lieux, à ces personnages qui ont toujours été là et qui, en tout cas on le pense, le seront toujours.

Puis un déménagement et la fin de l'enfance nous font, un temps, oublier tout cela.

Après plusieures années d'absence, je reviens dans ce quartier. Je l'appréhende aussi aujourd'hui dans sa dimension historique et sociologique. "La Manu", ancienne manufacture d'armes, dont la salle des conseils de Châtellerault se fait aujourd'hui encore l'échos, les bars, la Vienne, le Pont Henri IV, la "Maison pour tous"...
Mais quelque chose me fait une peu mal... La joie, je ne la vois plus vraiment, les magasins n'existent presque plus. Ce ne sont souvent que des vitrines vides et délabrées qui jalonnent la Grand'rue. Seuls quelques un s résistent : la pharmacie, les deux tabac marchand de journaux,  le quincailler, l'herboriste qui sera le dernier des herboristes que je connaisse....  Certaines autres boutiques, et une bonne huitaine de bars.

Je pourrais sans doute en parler des heures...  J'ai vraiment envie d'y revenir, de m'y installer de nouveau, et de participer à la mue de ce quartier. Pour l'instant, c'est toujours, selon certains, un vilain petit canard... Mais vous connaissez sans doute la suite de l'histoire...

Partager cet article

Repost 0
Published by Fabien BUFFETEAU - dans Môa
commenter cet article

commentaires

Fabien 25/03/2008 17:02

Et bien mon Kiss, si jamais j'organisais un diner à la maison (maison que je n'ai pas encore), tu déclinerais l'invitation? C'est pas très gentil ça !

Klém / Kiss 25/03/2008 13:49

Pourquoi ? il va y avoir du changement à Châtellerault ?!Moi aussi j'y ai laissé une partie de moi dans cette ville... et cela aura sûrement bien changé quand j'aurais l'occasion d'y remettre les pieds... Alors, bon courage pour les renovations !  

Fabien 23/03/2008 19:51

Oui, mais pas seulement. Bien sûr il y a un peu de nostalgie, mais aussi et surtout une envie de particicper au grand changement de ce quartier.

lapin 23/03/2008 13:31

hum nostalgie...

Articles Récents