Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Texte Libre


Recherche

Archives

16 avril 2013 2 16 /04 /avril /2013 00:16

Yeux nb +

"Nous n'avons pas toutes les réponses à toutes les questions." En ces quelques mots, POTUS a traduit le sentiment d'angoisse que je ressens en ce soir d'attentat, mais que je subis surtout depuis plusieurs semaines. 

La crise bancaire a bien fait son oeuvre, faisant tomber tels des dominos la crise financière, la crise économique et finalement sociale mais aussi, et cela était moins abordée, politique. 

Les populismes gangrennent nos démocraties, s'infiltrant et enserrant les plus faibles déjà durement frappés. Ils rampent  entre les poussettes des "Manifs pour tous", où ils ont soif de "sang impur" dont il veulent abreuver leurs sillons ; ils rampent au pieds des hauts fourneaux qui s'éteignent, substituant des ombres aux hommes fiers qui s'y dressaient il y a encore peu ; ils rampent sur les plateaux télé, entre les ondes de nos radios, au coeur des lignes de nos journaux. 

Les populismes sussurent aux esprits troublés par la peur, par la menace réeelle ou supposée, attisée par la suggestion de boucs émissaires. Ils incitent à se défier d'une classe politique forcément corrompue par une élite économique forcément corruptrice et exploitante. Ils démolissent la confiance, ils arasent chez ceux qui les écoutent l'oeuvre de la République, la dénaturant, l'entâchant de leur infâme dessein, pour tenter de l'emboiter avec ce qu'il resterait de nos institutions. 

Telles des bêtes immondes s'érigeant en monument d'inhumanité, cherchant à figer dans l'airain leur propre gloire, et la fin d'une fraternité que nous avons eu de cesse de bâtir, leur haine se bronze des fous religieux à la machette ou à la bombe, des petits "chefs suprêmes"  au bouton nucléaire, de l'ignorance, de notre part d'ombre...

Comment ne pas ressentir ce vent mauvais, comment ne pas me rendre compte de ce dangereux parfum ? 

Nous avons quelques planches de salut... Où plutôt nous devrions les avoir. Mais nous restons sourds à nos penseurs, aux sages aiguillons de notre temps. Nous laissons, dans une complaisance dérangeante, Caroline Fourest être traquée par une meute dont le libre arbitre et l'esprit critique ont été obérrés. Nous restons sourds à cette fraternité que nous n'avons jamais réussi à réaliser. Nous restons sourds à notre Histoire, à notre Héritage, à notre Humanité.

A force d'être sourds, nous devenons aveugles...

Alors ce soir, j'ai peur. Pas d'une peur irrationnelle, pas d'une peur panique... Mais le désespoir qui me saisit quand je vois le caractère jadis ferme d'une personne s'éffondrer sous les coups de buttoir des populismes et des fanfatismes pourrait m'affliger.

Oui j'ai peur quand je regarde l'horizon le matin ; avec la conscience du mal qui nous ronge. C'est avec la nausée que j'assiste à ce spectacle qui trouve à se produire tant sur la scène internationnale que jusque sous mes fenêtres.

Mais mes poings se serrent, je vois mes amis en esprit et je sais que nous sommes prêts. 

 

Repost 0
Published by Fabien BUFFETEAU - dans Res Publica
commenter cet article
10 avril 2013 3 10 /04 /avril /2013 23:25

Je dois bien admettre que si Twitter ou Facebook permettent volontier l'invective et l'immédiateté, ils sont source de frustrations.

Je ressents le besoin de démontrer, d'expliquer, de partager... ce qui est bien difficile à faire en 140 caractères ou peut manquer de lisibilité sur une timeline facebook. J'ai donc décidé de ressortir ce bon vieux blog que je redécouvre comme on entre dans son grenier, avec son tout et son n'importe quoi : de bons ou moins bons souvenirs, des coups de gueules, des moments de joies... 

Rassurez-vous, je ne perdrai ni de ma sagesse, ni de mon impertience. Je continuerai à mettre du tout. Inutile également de venir chaque jour vérifier ce que j'y mets, je ne manquerai pas de relayer mes petits morceux de choses sur les media plus propice à l'information en temps réel !

Capture d’écran 2012-11-06 à 21.39.34

Repost 0
Published by Fabien BUFFETEAU - dans Môa
commenter cet article
28 avril 2011 4 28 /04 /avril /2011 17:24

Alors que je n'ai même plus le temps de suivre de prêt mon compte facebook, je me paye le luxe de venir faire un petit tour sur mon blog, histoire notamment de faire disparaître ces publicités que je ne supporte pas très bien  :-)

Repost 0
Published by Fabien BUFFETEAU - dans Môa
commenter cet article
18 décembre 2009 5 18 /12 /décembre /2009 16:25


Merci Serge, tu fais du bien à beaucoup de monde...J'imagine que tu t'es déjà pris une ronflante !
Mieux vaut en rire qu'en pleurer, mais il fallait bien s'attendre à ce que les centristes réagissent à la fameuse ? fumeuse ?... idée du débat sur l'identité nationale. Et ça fait mal, ça tape juste quand notre délégué départemental s'en mêle.

Quand à la préparation des régionales, que dire de plus que ce qui est dit ? Nous sommes le 18 décembre, les élections ont lieu dans moins de trois mois et on ne voit toujours pas au-delà du premier (et lequel !) ou de la deuxième de liste. Pas très sérieux tout cela !

C'est vrai que le nouveu centre a cetttte folie de demander une réunion de négociation, vous savez, ce petit truc où, dans un lieu deonné, à une heure donnée, des gens qui ont reçu une invitation et un minimum d'information se rassemble pour, sinon, prendre des décisions, au moins en tirer quelques axes...

Les responsables de l'UMP peuvent s'indigner, je ne pense pas que leurs militants nous reproche de dire tout haut que cette situation n'est pas normale ! A moins que tout soit déjà tranché et décidé.

Un savant dosage d'UMP, ingrédient principal que l'on adouci avec du Nouveau Centre et qu'on relève avec du Boutiniste* et du MPF** (bien contents de participer au débat sur l'identitéé nationale)... Et bien je vous le dis, chers "partenaires", votre cuisine électoraliste, elle pue le souffre ! Ne comptez-pas trop sur le Nouveau Centre pour faire passer l'amertume !


*du nom de cette passionaria de la droite catholique qui a osé brandir la bible au coeur de l'hémicycles, sans que ne sourcillent ses petits amis qui dix ans plus tard nous font tant de barouffe parceque Green peace c'est mal ce qu'ils ont fait ! -je précise ne pas cautionner au demeurant et suis prêt à m'en expliquer.



Repost 0
Published by Fabien BUFFETEAU - dans Vie citoyenne
commenter cet article
17 décembre 2009 4 17 /12 /décembre /2009 19:00
C'est pas la motivation qui manque, c'est la rigueur... Et puis il faut bien le dire, les facebook a mis à mal ce blog. Mais j'ai du mal à me séparer des choses et je ne peux me résoudre à abandonner complètement ce petit espace personnel... On est pas à l'abri d'avoir un coup de gueule à pousser !

Alors je me garde ce blog sous le coude et je vais commencer à voir par où je commence...
Repost 0
Published by Fabien BUFFETEAU - dans Môa
commenter cet article
12 août 2009 3 12 /08 /août /2009 15:32
Un trio de choc ! Avec une conseillère municipale socialiste de Perigueux et le President des jeunes centristes de Poitou-Charentes, je pars à la conquête de cette belle ville de Perigueux!

Repost 0
Published by Fabien BUFFETEAU
commenter cet article
25 juillet 2009 6 25 /07 /juillet /2009 00:09
C'est un grand saut dans le vide que je viens de faire.

Quelque chose qui m'obsède suffisamment pour avoir envie de poster quelque chose sur ce blog laissé en friche.

Je viens de me confronter aux difficultés d'un jeune célibataire qui souhaite devenir propriétaire. Sachez-le, les charges, que nous soyons seuls ou deux, restent sensiblement les mêmes. L'acquisition d'un bien immobilier ne déroge pas à la règle.

Cela était d'autant plus difficile pour moi de quitter le statut de locataire.

Je suis encore "jeune" et les évolutions de la vie professionnelle, les opportunités peuvent nécessiter une certaine mobilité par exemple. S'engager sur l'achat d'un bien dans ces condition suppose que nous puissions alors le revendre ou le louer facilement.

Dès lors, mes recherches immobilières débutées ils y a trois mois se dirigeaient vers "le plateau" de Poitiers. Mes moyens étant relativement limités, je ne pouvais véritablement espérer un premier achat qui serait un vrai coup de coeur, dans lequel je penserais pouvoir rester. Et pourtant...

C'est chose faite ! Un appartement de 90 m² en duplex, avec trois chambres, une cuisine (presque) équipée, une superbe petite cave voûtée, trois chambres à l'étages avec toilettes et salle de bain... Le pied. Le tout, chose inespérée mais incontournable, sans quoi je n'aurais peut-être pas décider de signer un compromis, une place de parking à une centaine de mètres.

Bientôt le marathon des banques en vue d'un prêt.

Je vais essayer de poster quelques éléments progressivement, le long de mes démarches.

En attendant, un grand merci à mes experts économiques : Stéphane M. et Jean-Luc T. , à mon architecte (DPLG !) préférée Valérie M. , à mon chef de chantier de Papa, à Serge R. pour l'apport d'éléments essentiels concernant l'environnement du quartier (présent et à venir.... Coeur d'agglo quand tu nous tiens !), à ma Maman et Monsieur Lapin pour leur soutien de tous les instants !
Petite mention spéciale pour Sarah M., dite "l'Executeur de Bucarest" et sa force de dissuasion à laquelle nous n'avons au demeurant pas souhaité avoir recours (éthique - et tarifs - obligent). Qu'elle soit rassurée, si tout va bien, Son Eminence sera du voyage et elle pourra venir le voir !
Repost 0
Published by Fabien BUFFETEAU - dans Môa
commenter cet article
20 juin 2009 6 20 /06 /juin /2009 15:43

Les personnes capables de comprendre le dixième de ce qui suit doivent se compter sur les doigts d'une main de E.T. !  Alors gagnez du temps... Arrêtez-vous là !

 

Est-ce que l'on change, ou est-ce que l'on se révèle ? Je ne prends pas trop de risque à poser une question aussi intime, puisque la fréquentation de ce blog confine au zéro absolu, sauf de temps à autres, lorsqu'un internaute s'égare et trouve les paroles de la "sauce aux lumas" principal objet des visites.

C'est plus le "moi" de ce moment particulier de l'écriture qui s'adresse au "moi", lecteur, souvent accablé, torturé, en tout cas, désenchanté. Donc toi, qui est sans doute le ou la seule à lire ces quelques lignes, tu voudras bien m'excuser par avance d'être aussi obscure.

Comment peut on croire aussi fort en quelque chose, puis se réveiller un jour et ne ressentir que déception et, sans oser se l'avouer, dégoût et révolte? Non, bien sûr,  la situation est demeurée inchangée. Mais notre perception, l'impact de cette situation sur nous même ne sont plus les mêmes. D'où cette question : changement de soi ou révélation à soi.

Je ne crois pas avoir tant évolué que cela. Ce qui est au fond de moi, je crois l'avoir toujours eu. Je n'ai jamais été quelqu'un de très tranché, d'excessif et rivé à mes convictions. Je ne remets pas toujours tout en doute non plus. J'ai un ressenti, des impressions. Je crois d'ailleurs que c'est ce ressenti qui me trouble un peu... Il cherche toujours à amoindrir, à pondérer ce qui est excessif. Je trouve facilement des excuses... Je me rends compte aujourd'hui que je me gardais bien de les vérifier de crainte que cela ne m'oblige à me rendre à l'évidence que certains comportements, certains actes sont froidement cinglants et égoïstes et sans excuse!
Mais on ne fait pas disparaître un problème en ne le regardant pas, ni en le minimisant, ni en l'excusant.

Il me faut accepter maintenant de voire le monde dans la plénitude de ses contrastes : bien sûr le monde est gris, mais pas que de nuances de gris ! Il y a aussi du noir et du blanc au milieu de toute cette grisaille. Si je n'osais croire au blanc immaculé, sans doute pour ne pas faire trop "naïf", je me refusais de croire qu'il y  ait du noir profond et absolu.

Sordide erreur. Tout cela existe et se côtoie, au quotidien, parfois même au sein du même être !

Le réveil est dur. Les conclusions lourdes. Rien n'a changé non. Je me suis simplement révélé à moi-même la cruauté de la situation. Cette clairvoyance me rend ce monde un peu plus insupportable.
Et si je suis plus résolu que jamais à tendre vers ce que je pense être juste, je m'aperçois que je suis bien plus emmazouté que je n'aurait jamais pu le penser.

M'en sortir... Oui... En y laissant des plumes, et des grandes !... Mais s’en sortir.

Repost 0
Published by Fabien BUFFETEAU - dans Môa
commenter cet article
19 mai 2009 2 19 /05 /mai /2009 21:12
Bref petit retour en arrière... Vous allez voir, le moment ou le petit blondinet de la coord' est interviewé, on sent bien qu'il tombe un peu des nues suite au résultat du vote...


Fin du Mouvement etudiant de Poitiers (12 mai 2009)
envoyé par spontex - Regardez les dernières vidéos d'actu.

Le mouvement étudiant de Poitiers est mort... Il était temps !

Je n'ai cessé  de désaprouver ce mouvement, en partie sur le fond, totalement sur la forme.
Des groupuscules d'extrême gauche se sont reconstitués : la CNT (anarchistes organisés... espèce rare ! ) a fait ses choux gras de tout cela ; SUD étudiant a renait sous la houlette d'un meneur quelque peu obscure. L'UNEF quand à elle, à force d'indécision et de jouer les malins n'est pas ressortie grandie.

Je n'accepte pas les agissements de ces organisations, mais ce n'est pas leur actions qui me sort le plus par les yeux, mais l'inaction (dans le meilleur des cas) de ceux qui sont là pour faire respecter la République.

Des discours irresponsables y compris de certains enseignants chercheurs, la Mairie de Poitiers et l'Etat absents. On se plait à nous  rappeler à longueur de temps que l'on est dans un Etat de Droit... Où était-il l'Etat de droit quand, de manière illégale, par la force, une institution comme l'université peut être bloquée sans que personne ne lève le petit doigt ?

Ceux qui me connaissent savent que je ne suis pas un extrêmiste, je suis même plutôt modéré. Mais les libertés qui ont été prises avec les lois de la République, elles passe mal ! Car derrière, il y a ceux qui trinquent. Où seront les caméras pour ceux qui ne pourront pas financer leur année universitaire l'an prochain? Où seront les unes médiatiques pour les Université qui vont perdre des milliers d'Etudiants ?

Ce ne serait pas si dramatique, je rirais de la bêtise de tous ces excités qui sont persuadé de protéger l'Université française aors qu'il sont en train de l'étrangler de leurs mains. Ils ont fait plus de mal en trois mois que n'importe quel Ministre aurait pu en faire pendant un mandat !

J'espère que nous serons nombreux à être là pour leur rappeler.



Repost 0
Published by Fabien BUFFETEAU - dans Vie citoyenne
commenter cet article
25 avril 2009 6 25 /04 /avril /2009 15:47
C'est ce que va coûter la remise en état de l'Amphi J, situé au centre du Campus universitaire de Poitiers.
A l'image du Secrétaire Général de l'Université, je me garderai de mettre la disparition du matériel audio et vidéo et la casse sur le compte des bloqueurs. Non, je leur laisse juste l'état crasseux des locaux.

Elle est belle l'autogestion ! Ou plutôt... "Loto-gestion" : pratique consistant à tirer au sort qui doit se coltiner telle ou telle tâche et comme ils nient toute évalutation, tout mécanisme de contrôle ou toute sanction.... Bref, les utopies perdues... Ils sont prêts à tout partager, sauf peut-être les tâches d'entretien des locaux.

Pas bons sur ce coup là les occupants ! Quoi qu'il en soit, j'espère que l'enquête de police permettra de retrouver les responsables. Car malgrès tout, c'est le casse de l'éducation que de piquer les enceintes boose et autre matos vidéo et audio
Repost 0
Published by Fabien BUFFETEAU - dans Vie étudiante
commenter cet article

Articles Récents